Les rondes … faux débat

Hier, en discutant avec un ami, nous en sommes venus à discuter de la collection Osez, de La Musardine, et d’un ouvrage plutôt controversé sorti il y a quelques années « Osez l’amour avec des rondes ».

Pourtant, il a eu un coup de projecteur lors des dernières élections, vu que son auteur s’est retrouvée propulsée au gouvernement. La combinaison pouvait pourtant laisser supposer une certaine ouverture d’esprit, surtout quand on s’occupe du dossier de l’égalité homme-femme.

Seulement voilà, je me suis penchée un peu sur tout ce qui avait été dit sur cet ouvrage (que je ne peux hélas pas lire n’étant plus disponible à un prix raisonnable), sur les quelques extraits disponibles, et le portrait n’est pas si agréable que ça.

Au delà du sujet, qui a indigné à juste titre les femmes rondes, se sentant clairement insultées de ce traitement « à part », c’est la démarche qui me semble finalement erronée …

Une femme est mince, ronde, grosse, petite, grande, tatouée ou pas, blonde, rousse, brune, chauve, avec des petits ou des gros seins, des cheveux longs ou courts, des petits pieds ou des grandes mains, … et trop d’autres différences pour les citer toutes. Mais elles sont avant tout FEMMES … des êtres de chair, d’esprit, de désirs et d’envies …

Le débat n’est pas de savoir si tel type de femme est appréciable, baisable même. Parce qu’il y a autant d’hommes différents que de femmes différentes, autant d’envies et de désirs différents que d’être humains. On dit souvent que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et je pense que c’est vrai.

Oui, c’est vrai, on nous bombarde de femmes minces, athlétiques, qui portent de la lingerie sexy comme si elle était cousue sur elles, sans rien qui dépasse, et qu’on se le dise, Photoshop n’y est parfois pour rien … ces corps pourtant ne sont pas ce qui fait ces femmes, ce n’est qu’une partie de ce qu’elles sont …

Oui, ça m’énerve de voir ces corps correspondant absolument aux canons actuels, alors que le mien l’est beaucoup moins … et parfois ça me désespère … oh pas longtemps, mais juste assez pour sentir cette petite morsure près de l’égo.

Mais je l’oublie bien vite en repensant à ce que je suis, que mon corps est ce qu’il est, mais qu’il plait, et j’ai la chance que ce soit à des personnes qui me plaisent aussi.

Alors arrêtons se débat inutile, nous sommes qui nous sommes … une mode en remplacera une autre, comme elles l’ont toujours fait : les années 30 étaient celles de l’androgyne, les 50-60 les pulpeuses, et après celle des fines, on arrive à celle des culs rebondis des latines, bref , les modes passent et ne ressemblent jamais tout à fait, mais ne diffèrent pas trop non plus, comme un schéma qui se répète. Mais ce que j’espère le plus c’est qu’un jour, pas si lointain, tout de même, la mode sera aux femmes, toutes les femmes, sans distinction de taille, race, poids ou couleur de cheveux.

Ce serait un monde formidable vous ne trouvez pas ? Et il est possible d’y arriver si nous mêmes nous commençons à nous affranchir de ces codes … mais c’est un autre débat …

Oh, et ceci est valable également pour vous messieurs …

En attendant, soyez vous, quelle que soit votre enveloppe … vous êtes magnifiques !

Et pour la petite anecdote, en faisant des recherches sur les rondes, les livres sur les rondes, je suis tombée sur un petit paradoxe : vous connaissez la méthode d’amincissement Dukan, ce régime hyper protéiné a fait fureur au début des années 2000 … et bien dans le même temps qu’il prônait un régime pour maigrir, il écrivait un livre joliment intitulé « Les hommes préfèrent les rondes » … ironique n’est ce pas ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s