Les mains

Légères et volubiles, elles parlent, palpent, touchent, fouillent, malaxent et massent.

Elles sont l’un des organes que l’on peut voir en premier, et leur vue sait provoquer des frissons.

Les imaginer sur notre peau, dessiner nos courbes par des caresses qui réveillent l’épiderme et les sens, électrisantes dans leur lenteur …

Les sentir chaudes ou froides, provoquer des frissons à nos terminaisons nerveuses, réveillant la chaleur au creux de nos reins

Elles agrippent notre nuque comme pour s’assurer de la réalité de notre présence, pour guider nos lèvres les unes vers les autres en un baiser brûlant

Prennent possession de nos seins, pour les pétrir, les pincer, les réveiller et les tendre à sentir cette pointe de douce douleur

Descendent vers notre sexe humide d’attente, l’explorent, le fouillent cherchant ce point qui nous coupera soudainement le souffle

Nous couchent pour mieux nous prendre, se mélangent à nos propres mains, nous retournent, se tiennent à nos hanches alors que les sexes se mélangent …

Se crispent au paroxysme du plaisir, pour soutenir le corps qui se soumet aux vagues qui le traversent

Puis, se reposent sur nous, le corps collé au notre, s’apaisent en caresses … pour pouvoir mieux recommencer …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s