Week end cul-turel

Vous vous souvenez de ma semaine HEC … si si (et si non, allez vous rafraîchir la mémoire)

Donc, aucun besoin de vous re-raconter ma rencontre avec C.

Suite à cette rencontre plus que torride, nous avions pris rendez-vous pour un moment plus long … Ce fut un weekend mémorable à tous points de vue … et je ne peux pas ne pas vous le raconter …

Je devais me rendre d’abord chez lui le samedi après-midi, poser mes affaires pour ensuite filer à une exposition. 

Sauf que poser mes affaires n’était pas tout à fait ce qu’il avait en tête … une envie sauvage et pressante de me prendre le tenaillait … je ne sais toujours pas comment je me suis retrouvée nue sur son lit en moins de 3 minutes, sa bouche partout sur moi, ses mains pas mieux, son sexe tendu et n’attendant que de me prendre … ce fut animal, peau contre peau, sa bouche me mordant tellement il avait envie, ses doigts venant chercher mon humidité croissante, ses coups de reins quand il me prenait avec force … sauvage intense et tellement bon …

Nous sommes arrivés en retard à l’expo, pas bien grave nous en avons trouvé une autre … Si Oscar Wilde n’était pas visible, le Mexique lui nous a offert ses couleurs.

Ayant assouvi notre soif de culture, nous sommes rentrés, afin que je me change … en effet, nous allions continuer notre weekend en hammam … petite soirée à l’Eclipse tous les deux.

Un dîner exotique, une conversation toujours aussi intéressante, son regard qui me fait un effet … et l’anticipation de la soirée … en effet, c’est à l’Eclipse que j’ai fait mes premiers pas dans le monde Libertin, alors l’y emmener lui qui ne connaissait pas … un passage de flambeau en quelque sorte.

Je lui ai fait les honneurs des lieux … de l’entrée aux vestiaires, en passant par le bar et l’espace détente, jusqu’aux coins câlins et au hammam

Pour tous vous dire, l’ordre des choses m’échappe … je passais un excellent moment avec lui, la chronologie m’es restée quelque part sans doute … un passage au jacuzzi, se réchauffer, se caresser, se coller l’un à l’autre. Un détour par le hammam, où la chaleur et l’humidité n’ont pas empêché de profiter de l’espace pour des acrobaties : d’abord le prendre en bouche, le goûter comme je n’avais pas pu le faire plus tôt … le faire grandir et durcir du bout de la langue jusqu’au fond de la gorge … puis s’accrocher aux murs pour pouvoir le chevaucher, dans la chaleur humide … crier de plaisir dans le brouillard, sentir le plaisir monter … et se libérer … Remonter prendre un verre, philosopher sur la vie en paréo … un contraste qui finalement était une évidence … le sens de la vie est dans le sexe, le partage et l’acceptation de qui nous sommes réellement … 

Mais foin de discussions, les coins câlins nous attendent … pas grand monde, on se promène pour finalement se retrouver dans la grande salle où ne se trouvent que deux femmes … des pipelettes, s’en était presque désagréable … mais nous n’y faisons pas attention… sa bouche experte, après m’avoir mordue plus tôt, s’est faite toute douce pour me lécher avec art et application comme il sait si bien le faire … titiller mon petit bouton sensible, promener sa langue partout, aspirer, triturer et faire monter encore et encore cette chaleur qui vient du fond des entrailles … et puis il est prêt … sa queue est tendue et ferme, moi tellement détendue de partout qu’il peut enfin, enfin, me prendre le cul. Audace qu’il n’avait pas encore osé, envie qu’il rêvait d’assouvir … sa surprise de me découvrir aussi réceptive, ouverte, offerte, alors que lui se glissait dans un fourreau doux et accueillant … quelle sensation de le sentir aller et venir, d’abord doucement, presque craintivement, puis de plus en plus fort au fur et à mesure, ne sentant aucune résistance … il m’agrippe, grogne de plaisir, comme moi je crie … comme c’est bon !

Mais ce n’est que prémice … il a envie de jouer, et moi aussi … nous descendons prendre un verre, nous hydrater … puis remontons, dans un autre coin câlin, plus isolé, mais ouvert … nous espérons de la compagnie, et jouons ensemble, de la bouche de l’un au sexe de l’autre, jusqu’à l’arrivée de ce jeune couple qui occupe l’espace près de nous … d’abord côte à côte … je m’enhardis non sans une certaine timidité, à demander à la jeune femme si je peux la toucher. Avec son accord je me mets à lui caresser les seins, titiller ses tétons de la langue … pendant que son compagnon effectue des vas et vient en elle avec sa queue, ma bouche l’embrasse, mes doigts viennent jouer avec son clito gonflé de plaisir et les siens font de même … l’entendre gémir est si bon … Pendant ce temps, tout en restant attentif, C me prends … par derrière … mes seins qui bougent au-dessus de la bouche de la jeune femme, mes doigts qui vont et viennent sur son clito, C qui pilonne … un peu fort je lui demande d’aller doucement … hilare je lui lance « tu sais où tu es là? » à quoi il réponds … « oups non, je ne pensais être dans ton cul !!!! » Crise de fou rire, tous les 4 déconcentrés … pas bien grave, nous en profitons pour changer de position … pendant que C use de ses talents de bouche, je m’approche pour faire profiter monsieur des miens … un peu trop douée ou lui déjà trop excité, je l’ai à peine pris en bouche quelques instants qu’il ne peut s’empêcher de jouir … à la grande déception de sa chérie … qui se consolera avec le plus beau et long cuni qu’elle ait jamais eu … la voir se tordre, jouir encore et encore sous la bouche experte de mon amant, quel plaisir … et moi, m’occuper de lui, le branler doucement, tout en titillant d’un doigt son petit trou … de quoi largement prendre encore du plaisir, différemment … 

Interviens alors une autre distraction … un peu spectaculaire tout de même … alarme incendie !!!!! Et là la grande question … si c’est réellement un incendie, vas t on se retrouver en pareo sur le trottoir ????  Fausse alerte, mais la question reste posée si quelqu’un a la réponse …

Dernier round pour nous, il est tard, nous sommes là depuis des heures et pourtant avons l’impression d’arriver juste … on remonte une dernière fois, pour trouver la grande salle comble, ça se touche, s’embrasse, se prend se baise de partout … une véritable bacchanale, assis debout couchés …  nous profitons de notre petit coin pour un dernier corps à corps dans ce lieu … moi sur lui bougeant pour mon plaisir le sien étant de me voir en amazone au-dessus de lui, onduler pour mieux le sentir …

Epuisée, après un dernier orgasme, nous partons … rentrons chez lui pour nous coucher … Côte à côte, repus pour le moment, nous nous endormons …

Le réveil sera aussi tonique que monsieur, prise dans ses bras puis retournée et cambrée pour lui offrir une levrette matinale des plus énergisantes ! Cette jouissance matinale, mon dieu ce que c’est bon ! L’une des rares choses qui me manquent dans ma petite vie de célibataire …

Un brunch à parler encore et toujours de tout et de rien, et le weekend se termine de la meilleure façon possible, en douceur …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s