De la Libertine seule …

La libertine indépendante et seule est à la fois l’objet de toutes les convoitises et de toutes les peurs.

Le libertinage, de nos jours, n’est quasiment envisagé que sous le prisme du couple. L’évolution de la société, l’indépendance des femmes, les changements de mœurs, ont conduit les hommes et femmes en couple à s’inventer de nouveaux modes de complicité, de vie commune, de sexualité commune, afin de préserver une cellule familiale épanouissante et stable.

Ainsi, les sites et les clubs qui se sont ouverts ont toujours fait la part belle aux couples : les clubs sont échangistes et non pas libertins.

Hors, les fantasmes des couples sont non seulement centrés sur l’échange mais aussi sur la pluralité, qu’elle soit masculine ou féminine. Ils se sont donc ouverts aux électrons libres, mais avec à l’esprit que ces individuels n’étaient en général que des pièces apportées à la construction du fantasme du couple.

Les choses sont bien différentes maintenant.
Indépendantes, libres mais tout aussi exigeantes, les femmes seules sont des libertines à part entière, allant de celle qui souhaite vivre sa sexualité sans attaches à celle qui a une démarche plus extrême, en passant par celle qui appréhende le libertinage comme une philosophie de vie.

Du coup, la communication est parfois difficile entre couples et femmes, chacun ayant une idée de sa place dans ce genre de relation, et cette idée n’étant pas toujours la même …
Alors que les envies d’un couple libertin sont soit l’initiation de madame aux plaisirs saphiques, soit faire plaisir à monsieur pour un anniversaire ou un fantasme (le fameux trio avec deux femmes … ), ou alors des envies de domination ou soumission, la libertine elle peut souhaiter un réel partage entre les personnes, sans vouloir s’immiscer dans la relation de couple, bien au contraire. Mais avoir une vraie place et pas juste celle de faire valoir ou de stimulant pour leur libido.

Ce n’est évidemment pas une généralité, mais souvent les règles demandées par les couples peuvent être blessantes sans même qu’ils ne s’en rendent compte : monsieur ne fait que regarder, pas de pénétration hors couple, pas de baisers, ou alors madame ne fait que se laisser faire sans participer … une sorte de rôle béquille, parfois objet, difficilement acceptable pour beaucoup de libertines.
Loin de moi l’idée de dire que c’est une vérité universelle. Ce n’est que mon constat, celui d’une libertine indépendante et libre, ouverte d’esprit je pense, mais attendant des autres la même considération qu’elle porte aux autres.

De ce fait … le prisme quasi systématique du couple sur les sites libertins, les publications libertines, me fait me sentir légèrement marginale, comme une sorte d’entité mineure et de moindre importance, qui n’a pas de réalité propre.
Une évolution de mœurs non amorcée, plus qu’une stigmatisation sans doute, mais qui j’ose l’espérer va commencer à se faire …

Le libertinage est l’héritage de deux courants très anciens, l’épicurisme et l’hédonisme, dont le mélange idéal à mon sens serait : la quête du plaisir intellectuel et physique dans le respect de chacun et sans notion de jugement moral au sens religieux ou sociétal.

Et c’est ainsi que je souhaite le vivre pour ma part, en accordant aux autres la liberté de ne pas le voir ainsi, mais de respecter mon point de vue comme je respecte le leur, sans jugement.

Un commentaire sur « De la Libertine seule … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s